Cheval sport

Le temps de la dermite c'est terminé, mais la goutte est là !

Quand on parle généralement de la maladie qui existe chez les chevaux, on fait de suite allusion à la dermite cheval. Pourtant, le temps de la dermite est révolu. Maintenant c'est la goutte qui reste le souci de tout éleveur. Il s'agit d'une maladie provoquant des gonflements au niveau des articulations. La cause diffère chez les humains et les chevaux. Cependant, les symptômes mais aussi le traitement restent les mêmes.

Chez les chevaux, on l'appelle la fourbure. Cette dernière est généralement dûe à une alimentation beaucoup trop riche. C'est pourquoi cette crise est plus présente chez les chevaux au printemps. Elle est caractérisée par un basculement de la troisième phalange. En effet, la base de cette dernière n'est plus du tout parallèle au sol. Il arrive même que cette même phalange transperse la sole du sabot. Votre cheval est alors fourdu quand il repose son poids sur ses talons.

La douleur apparaît quand les parties tissulaires qui sont approvisionnées par les vaisseaux sanguins manquent d'oxygène mais aussi d'éléments nutritifs

Les facteurs provoquant la fourbure

Avant que votre cheval ne soit victime de la fourbure, il y a d'abord des signes avant coureur notamment le surpoid. En effet, plus votre cheval grossit, plus il risque d'en être victime.

La fourbure peut être d'origine alimentaire comme la consommation de grains, de blé, d'orge ou du maïs, d'abreuvrement, de parturition, de routes, de patûrages ou d'autres facteurs hormonaux ou encore une infection respiratoire d'origine virale sans oublier l'administration de certains médicaments.

Le traitement de la fourboure ou la goutte équine

La fourbure n'est pas une maladie à prendre à la légère. Il est important de la traiter le plus rapidement possible. Pour ce faire, vous povuez appeler votre vétérinaire pour que le traitement puisse être institué à votre cheval avant même l'apparition de la rotation de la troisième phalange. La thérapeutique doit être instituée dans les douze premières heures suivant l'apparitioin des premiers signes de boiterie. Votre véto va vous prescrire des médicaments consistant à restaurer la circulation sanguine et tranquilliser l'animal.

Commentez !